Skip navigation
Share via:

Pitch

Cultiver Montréal est un moteur de développement socioéconomique qui engage les citoyens dans le secteur bioalimentaire local.


Description

Summary / Résumé

Depuis 2015, Alternatives coordonne Cultiver Montréal, un événement qui sensibilise les citoyens aux pratiques agricoles et aux choix alimentaires qui stimulent l’essor de systèmes alimentaires de proximité. Des foires commerciales de quartier, organisées en mai par des organismes partenaires, invitent l’ensemble des résidents et résidentes de la ville à s’approvisionner en matériaux de jardinage, à découvrir les initiatives agroalimentaires montréalaises et québécoises, à rencontrer des spécialistes ainsi qu’à participer à des ateliers pratiques et à des animations diversifiées. Ces foires offrent aux consommateurs, au moment le plus crucial de l’année, tous les outils pour apprendre à cultiver, à manger et à acheter localement.

Cet événement répond au besoin grandissant d’informer la population montréalaise sur les nouvelles pratiques et techniques agricoles, les différentes ressources bioalimentaires disponibles dans les arrondissements et les fournisseurs locaux de produits ou de services dans le domaine. Cultiver Montréal génère aussi de multiples retombées pour les agriculteurs locaux. Ces foires commerciales font la promotion des entreprises de production agricole et de transformation alimentaire artisanales locales, des commerces de transformation alimentaire de proximité, des paniers bios et autres solutions disponibles pour manger et s’approvisionner à partir de produits locaux. Ainsi, les entreprises agricoles, agro-alimentaires et les organismes mis en valeur ont l’opportunité de faire découvrir leurs pratiques de production et de transformation, de même que les points de vente où leurs produits et services sont accessibles dans les quartiers montréalais.

Cultiver Montréal est issu d’une réflexion stratégique menée par le Groupe de travail en agriculture urbaine, un regroupement montréalais d’intervenants et d’experts qui soutiennent le rayonnement de l’agriculture urbaine et périurbaine dans l’agglomération.


What actions do you propose? / Quelles actions proposez-vous?

Cultiver Montréal met en valeur les produits et les pratiques du secteur bioalimentaire régional en offrant à la population montréalaise un espace de rencontres, d’échanges, de divertissement et surtout d’approvisionnement. Sous forme de 12 foires commerciales de quartier, l’événement donne en effet lieu à la vente de matériel agricole nécessaire au jardinage écologique en ville (semences, semis, terreau, compost, jardinières, mycélium, etc.) et de produits agroalimentaires locaux. Tout en faisant valoir les innovations du secteur bioalimentaire régional, il propose aussi aux collectivités un soutien technique en matière d’horticulture. Les foires de Cultiver Montréal sont des vitrines du secteur bioalimentaire régional et des moteurs de développement socioéconomique pour les organismes et les entreprises faisant découvrir aux citoyens la richesse et la spécificité de leurs pratiques, produits et services.

En termes de visiteurs, l’édition 2016 du festival Cultiver Montréal avait accueilli plus de 7500 visiteurs. L’édition 2017 a dépassée les 10000 ! Nous sommes fiers de voir l’intérêt croissant que portent les montréalais pour l’agriculture en ville. Les habitants de douze quartiers ont pu découvrir l’agriculture urbaine et les produits locaux dans près de 150 kiosques d’information, de vente ou d’animation. De plus, 300 visiteurs ont participé à une quarantaine d’ateliers pratiques et théoriques. Avec cette augmentation du nombre de visiteurs, le nombre de semis et sachets de semences biologiques locales vendus ou distribués par les commerçants aux jardiniers montréalais a également évolué par rapport à la saison précédente. Ainsi, on estime que dix milliers de plants et sachets de semences auraient été échangé pendant Cultiver Montréal ! Enfin, les distributions gratuites de fleurs par les arrondissements dans certaines foires ont ravi des milliers de citoyens qui ont pu repartir avec de nombreuses plantes.

Cultiver Montréal permet aux organisateurs d’établir un répertoire annuel des organisations et des entreprises montréalaises qui démontrent un intérêt pour la vente ou la promotion de leurs produits au sein de ces foires. Ce répertoire bioalimentaire est ensuite envoyé aux foires locales afin que ces commerçants complètent leurs offres. Il s’agit aussi d’une belle façon pour développer des partenariats sur diverses échelles territoriales. Mais sur tout,
ce répertoire permet aux organisateurs d’augmenter la participation d’acteurs régionaux.

 

  • Description des foires de 2017

En 2017, Cultiver Verdun s’est déroulé le 13 mai pour le lancement officiel de Grand Potager mais intégrait aussi la vente trottoir du 11 juin sur la rue Wellington. Dix kiosques étaient installés dans un petit jardin créant une atmosphère intime pour découvrir le monde de l’agriculture urbaine. Au final, les nombreux ateliers et kiosques, l’échange de semences, le pique-nique familial combinés à la journée vente trottoir ont attirés près de 1500 montréalais.

Le Marché de mai a été le rendez-vous de la fin de semaine du 13 et 14 mai 2017 pour les résidents de Rosemont. Plus de 2000 personnes sont venues profiter de la quarantaine d’exposants et d’activités. Animation pour les touts petits, musique, théâtre, kiosques d’artisanat et spécialités culinaires locales étaient au rendez-vous. Les fermes, semenciers et pépinières présentes ont vendu une dizaine de milliers de sachets de semences et semis. Ce fut un rendez-vous haut en couleur avec des activités pour tous les goûts.

Cultivons le Centre-ville a eu lieu au square Cabot de l’arrondissement Ville-Marie le 20 mai 2017. Six kiosques d’information-animation et 4 ateliers ont composé l’événement. L’événement a été marqué le matin par la distribution annuelle des fleurs de l’Éco-quartier Peter-McGill. Environ 300 visiteurs étaient présents pour en apprendre davantage sur le verdissement, l’apiculture urbaine, la biodiversité urbaine et de manière plus générale sur l’agriculture en ville.

Cultiver Centre-Sud s’est déroulé le 20 mai 2017 dans le parc Walter-Stewart. L’événement avait pour but de réunir les citoyens, des organismes communautaires et de petites entreprises du quartier. Le festival s’est déroulé en même temps que la distribution de fleurs par l’arrondissement. L’événement a obtenu la participation d’une dizaine d’exposants et environ 700 visiteurs. Outre les visiteurs, des dizaines de citoyens ont pu participer aux ateliers et aux visites guidées.

Cultiver St-Michel, organisé par P.A.R.I.St-Michel, a eu lieu le 20 mai 2017. 450 visiteurs se sont déplacés pour rencontrer 7 exposants et pour suivre des ateliers. Des centaines de personnes ont reçu entre 12 et 24 fleurs de diverses variétés, 2 plants de basilics et 2 plants de tomates !

Cultiver Parc-Ex a pris forme pour la première fois cette année grâce à Parc Ex-Nourricier. Le 20 mai 2017 au Parc St-Roch, on pouvait rencontrer 6 exposants et participer à des ateliers essentiellement concentré sur les moyens de produire en ville - que l’on parle des supports (bacs, jardinières) comme des techniques employées ! Pour tant jeune, l’événement a tout de même accueilli une centaine de personnes (satisfaites!).

Cultiver la cité du Multimédia s’est passé le jeudi 25 mai 2017. Malgré un jour de semaine, près de 500 personnes se sont déplacée pour l’événement. On y trouvait de nombreux semis gratuits, si bien qu’on dénombre jusqu’à 230 le nombre de semis donnés.

Cultivons NDG a eu lieu le 26 mai 2017 à Nôtre-Dame-de-Grâce. Organisé par le Dépôt Alimentaire NDG, quatre organismes y ont tenu un kiosque et quatre ateliers ont été présentés sur une variété des sujets concernant l’agriculture urbaine. La foire a aidé à promouvoir le Marché Bonne Bouffe du Dépôt Alimentaire NDG tout en étant une journée amusante, éducative et rassembleuse pour les résidents du quartier pour lesquels étaient prévus des concerts, des dégustations et même des repas gratuits (presque une centaine!). Concernant la vente, en plus des fruits et légumes frais, des fermiers locaux y vendaient des semis, semences et des herbes médicinales.

Cultivons le Plateau s’est déroulé le 27 mai 2017 le long du tronçon de l’avenue Duluth fermé à la circulation, entre Saint-Laurent et Hôtel-de-Ville. Une vingtaine d’organismes étaient répartis le long des trottoirs afin de présenter leurs activités et échanger avec les 4000 visiteurs. Ceux-là avaient l’opportunité d’assister aux 7 ateliers proposés tout au long de la journée. Pour les habitants du Plateau, de nombreuses plantes vivaces et annuelles étaient distribuées gratuitement en plus du compost. Avec l’aide des groupes de musique, de l’animation pour les enfants et la participation des commerçants, l’événement fut un véritable moment festif pour tous.

La Fête du Printemps (Cultiver Cap-Saint-Charles) de Pointe-Saint-Charles s’est déroulée le 27 mai 2017 en face du Marché Solidaire. Un kiosque de plantes cultivées dans le quartier, ainsi que quelques kiosques où étaient vendus de l’artisanat et des casse-croûtes faisaient partie de l’événement. Pour les plus chanceux, une randonnée en carriole était possible !

La Fête des plantes du 27 mai au parc Ahuntsic a été jumelée avec la distribution de fleurs de l’arrondissement pour une troisième année consécutive. Les citoyens ont pu casser la croûte et se reposer tout en se familiarisant, à travers les kiosques et ateliers proposés, avec certaines pratiques écoresponsables en agriculture urbaine comme la gestion des matières résiduelles. Le tout en musique !

L’événement des zones libres d’agriculture urbaine a été intégré à la programmation pour l’ouverture des zones de jardinage collectif de la Pointe-aux-Prairies. À cette occasion, le samedi 27 mai 2017 fut un moment consacré à la plantation de ces zones ouvertes aux jardinages et à leur communication au public. Près de cent personnes ont su être tenues au courant de leur existence et une vingtaine de personnes ont participé à leur plantation !


Which types of stakeholders are involved, in which way? / Quels types de parties prenantes sont impliqués, de quelle façon?

La tenue du festival Cultiver Montréal est rendue possible grâce à la collaboration de plusieurs partenaires. S’inscrivant dans le volet Système alimentaire (SAM) du Plan d’action de la table intersectorielle régionale sur les saines habitudes de vie (TIR-SHV), le festival est financé grâce à des subventions Québec en Forme, de la ville de Montréal et de commanditaires privés.

Alternatives a pour mandat de mettre en œuvre et de réaliser l’ensemble des étapes du projet, tout en étant responsable de son administration, du financement, des communications et de la logistique. Chaque foire est organisée par au moins trois organismes et institutions publiques locales en collaboration avec leur arrondissement.

Cultiver Montréal es aussi rendu possible grâce à la contribution de 70 partenaires, essentiellement des OBNL et de petites entreprises, qui participent à l’animation des foires en tenant des kiosques et en offrant des ateliers sur l’agriculture urbaine. La collaboration entre les partenaires locaux et régionaux est réalisée grâce à la création et la mise à jour annuelle d’une banque de contacts composée d’organismes et d’entreprises de Montréal qui se sont montrés intéressés à participer aux événements de nature commerciale.

La liste des partenaires est répertoriée sur le site Cultiver Montréal à l’adresse suivante : http://www.cultivermontreal.ca/partenaires


How could the actions be scaled up at the neighborhood or city level? / Comment serait-il possible d'augmenter la portée des actions à l'échelle des quartiers ou de la ville?

L'action a été développée par des acteurs locaux dans l'ambition d'avoir une portée régionale.

Dans le courant des deux prochaines années, il est attendu que Cultiver Montréal se déploie en un minimum de 26 foires, dans au moins treize arrondissements chaque année. Nous visons ainsi toucher un minimum de 9 000 citoyen.ne.s participant physiquement aux événements de Cultiver Montréal par année, soit un minimum de 18 000 personnes en deux ans. Nous cherchons à bonifier la programmation de chaque foire de sorte à ce qu’une centaine d’ateliers pratiques, sur divers aspects des systèmes alimentaires locaux, encouragent plus de 1 200 citoyen.ne.s à adopter de meilleures pratiques de jardinage et d’achat local.

Le projet permettra de créer au moins treize dépliants de promotion pour chaque arrondissement participant aux foires, en indiquant où sont situées les ressources en agriculture urbaine et en produits agroalimentaires accessibles par circuits courts au sein des quartiers.

Il est attendu que ces informations soient relayées à la fois par les médias traditionnels (radio et presse écrite), par les organisateurs des foires et leurs partenaires, ainsi que par les citoyen.ne.s eux-mêmes sur les médias sociaux (Instagram, Facebook et Twitter en employant le mot-clic #cultivermontreal). Le projet participera ainsi à accroître la production, la vente et la culture de semis, de semences, de terreau et de compost biologiques provenant de la grande région métropolitaine, tout en stimulant l’engagement des citoyens à mieux connaître les producteur.trice.s agricoles montréalais.e.s et québécois.e.s et leurs produits.

À long terme, Alternatives souhaite que Cultiver Montréal se déploie de manière récurrente et autonome, chaque printemps, dans la plupart des arrondissements et villes liées à l’agglomération de Montréal.


What impact will these actions have on reducing greenhouse gas emissions and adapting to climate change? / Quels impacts auront ces actions sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l'adaptation aux changements climatiques?

Cultiver Montréal est un événement qui stimule l’économie agricole et les saines habitudes de vie des quartiers, valorise les initiatives locales en agriculture et encourage la participation citoyenne pour favoriser le développement de circuits de distribution courts et d’un tissu économique local fort. A travers une douzaine de foire, ce festival d'agriculture urbaine donne aussi aux citoyens des outils pour adapter leur consommations et habitudes de vie aux changements climatiques. Cultiver Montréal offre enfin une plateforme de concertation cohérente aux acteurs bio-alimentaires : ils peuvent collaborer plus facilement pour tenter de réduire les gaz à effet de serre associés à l'alimentation.


What are the other environmental, economic or social benefits? / Quels sont les autres bénéfices environnementaux, économiques et sociaux?

Cultiver Montréal met en valeur les produits et les pratiques du secteur bioalimentaire régional en offrant à la population montréalaise un espace de rencontres, d’échanges, de divertissement et surtout d’approvisionnement.

Cultiver Montréal sensibilise les citoyens aux pratiques agricoles et aux choix alimentaires qui stimulent l’essor de systèmes alimentaires de proximité dans leur quartier. En outre, il accroît l’accessibilité des ressources artisanales, écologiques et locales qui permettent d’apprendre à cultiver et à s’approvisionner localement dans le plaisir. Les foires offrent ainsi les connaissances, mais également les outils et les produits pour réellement permettre aux Montréalais de changer leurs habitudes de vie ou leurs pratiques d’achat. Il s’agit également d’une occasion unique pour témoigner de la richesse des pratiques agricoles et des produits des agriculteurs québécois.

En définitive, les foires de Cultiver Montréal sont des vitrines d’éducation, de mobilisation citoyenne et d’échanges commerciaux qui amènent les citoyens à consommer et à produire mieux toute l’année.


What are the most innovative aspects and main strengths of this approach? / Quels sont les aspects novateurs et les principales forces de cette approche?

Avec plus de 48 % des Montréalais et Montréalaises qui pratiquent l’agriculture urbaine sous diverses formes et à différentes échelles, la ville de Montréal foisonne d’initiatives contribuant à transformer son espace en paysage vert et comestible. Citoyens et citoyennes, organismes communautaires et entreprises participent à ce mouvement et font preuve d’une grande créativité, en offrant une place toujours plus grande et surprenante aux pratiques agricoles dans leur milieu et leurs activités : récolte coordonnée de fruits urbains, aménagements comestibles dans l’espace public, installation de jardins et de ruches sur les toits, conception de serres urbaines et de poulaillers pédagogiques, culture de champignons et de houblons, aquaponie, etc.

Alternatives offre un soutien aux organisateurs des foires pour s’assurer qu’elles soient les plus fidèles possible aux opportunités d’approvisionnement et de production locales, en offrant notamment des banques de contacts de formateur.trice.s, d’entreprises agricoles et d’organismes. Pour les acteur.trice.s en alimentation, Cultiver Montréal est ainsi une enceinte de collaboration unique qui fait naître des partenariats entre organismes et entreprises de divers secteurs, pour mieux répondre aux besoins du consommateur citoyen.


What are the proposal’s projected costs? / Quels sont les coûts projetés de la proposition?

Le financement distribué pour l’organisation des foires à Montréal résulte d’un processus de sélection ouvert à l’ensemble des organismes montréalais œuvrant en agriculture urbaine. À la suite d’un appel de propositions, un comité de sélection indépendant se charge d’évaluer les projets à partir de critères préétablis et de déterminer lesquels recevront un appui financier. Selon certaines conditions, les dossiers non retenus auront néanmoins l’opportunité de s’insérer dans la programmation et de bénéficier de la campagne de communication et de promotion autour de l’événement.

Les fonds rassemblés serviront à financer les activités de gestion et de communication de Cultiver Montréal afin d’assurer la pérennité de l’initiative à long terme. Ce montant permettra d’assumer une partie du salaire de la coordonnatrice de l’événement. L’autre partie du montant sera utilisé pour les communications auprès des médias, des réseaux sociaux et du grand public (communiqué de presse, lancement des foires, Facebook, Instagram, concours de photos, etc.) ainsi que pour la conception et la mise à jour des outils de promotion (site Internet, affiches, fanions, etc.).


What are the potential challenges or obstacles? / Quels sont les défis ou les obstacles potentiels?

Réorganiser les foires : Après la lecture des différents bilans 2017 propres aux foires, de nombreux organisateurs
soulignent la perte de visibilité des kiosques au profit des distributions gratuites de fleurs et compost. Il apparaît nécessaire d’organiser les kiosques et ateliers à l’entrée de l’événement pour obliger les visiteurs à passer devant les différents stands. De même, pour accroître la visibilité de l’événement et des acteurs, l'édition 2018 comportera une bannière “Foire d’agriculture urbaine” ainsi qu’un kiosque d’accueil.

Fédérer l’ensemble des foires : il serait pertinent d’afficher sur les différents sites la programmation de l’ensemble du
festival Cultiver Montréal et d’exposer explicitement que les foires sont intégrées à une dynamique large.

Meilleure promotion et plus équitable : les rapports 2017 soulignaient la nécessité de recourir à davantage de médias écrits et de web. Les foires les plus éloignées du centre surtout, voudraient ainsi équilibrer les retombées et attirer
les habitants de leur arrondissement.

Multiplier les partenaires et impliquer davantage les organismes locaux : maintenir à jour la banque de contacts des organismes et entreprises régionaux pour dresser une cartographie actualisée des acteurs du territoire et faciliter les partenariats locaux.


About the authors / À propos des auteur(e)s

Gaëlle Janvier travaille avec Alternatives depuis 2007.  Elle a un profil multidisciplinaire, avec des études en design de l’environnement, en urbanisme et en gestion de projets internationaux en plus d’une expérience pratique en horticulture écologique. Elle a contribué activement au développement du projet des jardins sur les toits, une initiative qui encourage la participation citoyenne dans le développement de nouveaux espaces verts, comestibles et communautaires. Gaëlle a coordonné et participé à des projets de sécurité alimentaire dans divers pays africains et latino-américains en plus de s'impliquer dans le processus de développement d'une politique d'Agriculture urbaine à Montréal.

Gaelle est membre du Conseil d'administration de Food Secure Canada et de Vigilance OGM et s’intéresse plus particulièrement à la sécurité alimentaire et à l’agriculture urbaine.


References / Références

Site web de Cultiver Montréal :http://www.cultivermontreal.ca

Page Facebook de Cultiver Montréal :https://www.facebook.com/cultivermontreal

Site web de lesjardins.ca :http://www.lesjardins.alternatives.ca/cultivate-montreal

Bilan de Cultiver Montréal 2017 :https://drive.google.com/file/d/0B9MUiS4kDX5MZVBfSEFzYUFjNXM/view?usp=sharing